Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/scoutseu/www/route/wp-includes/post-template.php on line 293

Oubliant ce qui est en arrière, et lancé vers l’avant, je cours vers le but en vue du prix auquel Dieu nous appelle là-haut dans le Christ Jésus.
Saint Paul aux Philippiens, chapitre 3

Père Emmanuel d’Andigné, RS – CR

À Vézelay, en WE, en route d’été, d’hiver,

Un seul conseil : toujours faire l’heure-route avant l’arrivée au bivouac ! Une fois arrivés là, « c’est mort »… (ça, ce n’est pas une citation biblique).

Au fait, tu pourrais continuer à lire les Philippiens…

Philippiens, chapitre 3, et versets 15 et suivants.

Nous tous qui sommes adultes dans la foi, nous devons avoir ces dispositions-là ; et, si vous en avez d’autres, là-dessus encore Dieu vous éclairera. En tout cas, du point où nous sommes arrivés, marchons dans la même direction. Frères, ensemble imitez-moi, et regardez bien ceux qui se conduisent selon l’exemple que nous vous donnons. Car je vous l’ai souvent dit, et maintenant je le redis en pleurant : beaucoup de gens se conduisent en ennemis de la croix du Christ. Ils vont à leur perte. Leur dieu, c’est leur ventre, et ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte ; ils ne pensent qu’aux choses de la terre. Mais nous, nous avons notre citoyenneté dans les cieux, d’où nous attendons comme sauveur le Seigneur Jésus Christ, lui qui transformera nos pauvres corps à l’image de son corps glorieux, avec la puissance active qui le rend même capable de tout mettre sous son pouvoir.
Philippiens, chapitre 3, et versets 15 et suivants.

La Parabole du rameur

Un routier qui fait son Heure Route est comparable à un rameur : il commence par une prière, par un signe de croix, une courte phrase noblement adressée à Dieu… c’est son premier coup de rame ; après, il se tait, et sans qu’il ne s’en rende compte, la barque de son âme continue à avancer, comme dans le cas de l’énergie cinétique (trop bien, on continue à faire la physique !) ; et puis, comme un tas d’idées lui viennent à l’esprit, il rassemble ces distractions comme un marin qui « écope » la barque, c’està-dire qu’il enlève l’eau qui s’est immanquablement infiltrée (c’est-à-dire qu’il offre à Dieu ces pensées, qu’elles soient belles ou moches, qu’elles soient grandes ou petites, ce qui intéresse Dieu, c’est qu’elles lui soient données, signe de la confiance qu’on a en lui ; et puis un petit coup de rame : « pardon Seigneur, je me suis égaré, mais c’est bien pour vous que je suis là » ; et puis il se tait à nouveau (et la barque avance) ; et puis encore un petit coup de rame, il réfléchit à sa journée, à ce qu’il va pouvoir améliorer, pourquoi il a « raté » ce qu’il a raté… et puis il se tait (et la barque avance !) ; et puis il ouvre un livre, avec ou sans lézard, avec ou non une étoile au large* et pourquoi pas une bible, mais après avoir demandé conseil au « CR », pour ne pas lire n’importe quel passage… et là, il faut se connaître, soit un très court passage et très vite se taire, soit un très long passage pour passer le temps ; et puis il se tait, la barque avancera toute seule (avec une brise légère pour l’aider** ; et en fait, on est bien sur une barque, surtout quand de l’autre côté, sur l’autre rive, se trouvent un transat, un peu d’herbe fraîche**, un coca bien frais avec un choix varié de barres glacées***, et quelques bons amis**** ; bref, tu as compris, un rameur avance mieux et plus vite et avec moins de fatigue quand il a un coach (tu as un « père spi’ » ?

Pour résumer, l’heure route c’est :

  • un temps indispensable (une journée sans Heure-Route, c’est une omelette aux lardons sans œuf) ;
  • une activité quotidienne (à la route, à la maison, en camp, au travail, etc.) ;
  • dans un lieu calme et beau ;
  • avec un livre spirituel, ton carnet d’heure route, ton chapelet,etc.
  • pour une durée fixée à l’avance (1 heure n’est pas un absolu mais un but) ;
  • seul ou en équipe. En équipe, on commence tous ensemble (prière commune), on s’isole pour l’heure route puis on termine tous ensemble à l’heure prévue par une prière commune.

L’heure route cela n’est pas :

  • un moment de repos, de rêverie ;
  • un moment que l’on écourte en fonction de son retard, de ses activités ;
  • une activité que l’on ne pratique QUE durant les activités scoutes.

* Si ces allusions ne te disent rien, consulte d’urgence un vieux scout !
** Si cette allusion ne te dit rien, ce n’est pas grave, mais il est urgent d’en parler au « CR » ou mieux à ton père spi .
*** Là, c’est plus dur : faire le test avec un prêtre et voir s’il fait la transposition avec la vision d’Isaïe (le festin de viandes grasses et de vins décantés).
**** Faire le même test, mais simplement en lui disant « qu’il est doux, qu’il est bon pour des frères… » et le laisser continuer

Contactez-nous

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email et nous allons vous répondre dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt