Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/scoutseu/www/route/wp-includes/post-template.php on line 293

Notre Pâque immolée, c’est le Christ ! Célébrons la Fête dans le Seigneur !

L’image de la Vierge du Pilar et la basilique

Selon une ancienne tradition, l’apôtre saint Jacques le Grand était sur les rives de l’Èbre, avec un petit groupe de convertis qui avaient entendu et cru sa prédication. Mais la population locale était très difficile d’écoute et de coeur, et l’apôtre vit sa force diminuer et commença à se demander s’il était logique de continuer à prêcher le message de Jésus sur cette terre. Quand le découragement lui fit perdre son intégrité, il vit Marie, la mère de Jésus, dans une apparition glorieuse, entourée d’anges qui venaient de Jérusalem (Marie n’était pas encore morte), venus consoler et renouveler son esprit.

La Sainte Vierge a donné à saint Jacques une colonne de jaspe (“el Pilar”) qui soutient aujourd’hui son image, comme un symbole de la force que sa foi devrait avoir. Cela s’est passé tôt le matin du 2 janvier de l’année quarante du premier siècle. María a parlé avec Jacques et lui a demandé de construire un temple au même endroit. Selon la même tradition, la Colonne que la Vierge a donnée à Santiago reste au même endroit depuis ce jour.

En commémoration de cette dévotion mariale, le 2 janvier de chaque année à la basilique du Pilar il y a une veillée eucharistique, qui préside habituellement à l’archevêque de Saragosse, et commémore la venue de la Vierge dans cette ville. En souvenir aussi de cette date solennelle, l’image de la Vierge du Pilar apparaît sans manteau devant les fidèles tous les jours 2 des douze mois de l’année.

D’où nous contemplons la Vierge, dans le temple du Pilar, nous ne pouvons voir qu’une des plaques d’argent qui couvrent la Colonne Sacrée. Cependant, la colonne de jaspe elle-même est montrée aux fidèles et est vénérée à l’arrière d’où elle se trouve avec l’image gothique de la Vierge Marie. Le Pape Jean-Paul II lui-même a embrassé le Pilier de la Vierge lors de ses deux visites à Saragosse, en 1982 et en 1984, respectivement. Le pape Wojtyla était personnellement intéressé à voir la colonne sacrée et à contempler la Vierge sans manteau. Lors de sa première visite, il l’a dit ; dans la seconde visite il a pu le faire.

Selon les recherches actuelles, au premier siècle, il y avait une chapelle dédiée à la Vierge Marie, qui pourrait être le premier temple marial du monde chrétien. Ce serait sur les rives de la rivière, probablement à l’intérieur d’une maison romaine. Au quatrième siècle, il est devenu un temple de la vénération publique. Finalement, le temple baroque d’aujourd’hui a remplacé un ancien temple gothique aux XVIe et XVIIe siècles.

La Vierge du Pilar est la patronne de Saragosse, d’Aragon et de la Garde civile espagnole.

Origine du texte : Site officiel de la cathédralebasilique de Notre-Dame du Pilar à Saragosse (Espagne) http://www.basilicadelpilar.es/inicio.htm

Méditation

Marie avait repassé toutes les paroles de Jésus en son coeur, et particulièrement celles qui disaient qu’il ressusciterait le troisième jour. L’épée avait transpercé son âme et cette blessure béante attendait dans la nuit du samedi au dimanche d’être rempli de la lumière de Pâques. Les disciples doutaient et se cachaient par peur. Mais l’amour de Marie est parfait, il ne connaît pas la crainte ; les apôtres doutent, elle croit, elle croit l’invisible, son regard perce la nuit du tombeau. Marie, porte du ciel, ouvre-toi sur l’invisible afin que nos yeux par toi contemplent le monde à venir. Marie Mère de l’espérance attendait dans la joie de la grande nouvelle qui allait retentir : le Christ est ressuscité, alléluia. Par sa mort il a vaincu la mort. Bienheureuse absence qui éveille notre foi avec puissance. Quand tu viendras Seigneur nous te reconnaîtrons parce que nous t’aurons connu en Esprit et en vérité.

Tweet

Laissons éclater notre joie devant la résurrection du Christ en prenant un temps de louange aujourd’hui.
Alléluia !

Béatitude

Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.
Matthieu 5, 9

Marie-Thérèse Joye

Contactez-nous

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email et nous allons vous répondre dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt